De retour sur la planète Mac, enfin!

1 02 2010

L’affaire était donc à suivre,

pour ceux qui n’ont pas suivi ou ont oublié, un petit rappel derrière ce logo! logoaple.gif

 Et oui, grâce au père noël, rois mage, l’homme et ses cadeaux magiques, me revoilà avec entre les mains une superbe machine (pas seulement esthétiquement, mais, c’est un plus!).

 Ravie, mais aussi un peu dépassée par les nouveautés! En même temps, je ne dois pas me plaindre en 3 semaines je ne tâtonne plus, je navigue, pilote l’engin d’une main de maître!

 J’ai donc bien sûr ressortit mon projet de faire un site web. J’avais déjà fait un site, mais avec les outils Mac. Ils ne sont pas mauvais (je ne me permettrais pas), au contraire, super facile à utiliser, joli design mais un peu trop impersonnelle (ou trop personnelle!) Je n’ai pas eu la possibilité de mettre une adresse en .ch sur mon immense URL mac, genre http://web.mac.com/chantalucerne/iWeb/Hypnodent-Luzern/Home.html, vous êtes d’accord avec moi, hein? Ça le fait pas!

  Donc, je me suis lancée dans la bagarre les yeux fermés grands ouverts. J’ai lu et relu les avis des internautes pro (quand il parle français et non pas uniquement technique!) ou qui le deviennent ou le deviendront un jour, sur différents forums, blogs, sites, téléchargé des tutoriels en tout genre et voilà, je me suis décidée.

J’ai opté pour du tout gratuit, enfin presque!

  Pour le logiciel de création j’ai choisi Kompozer, pour l’hébergement Free-H.org (hébergement semi-gratuit. 1,80€ pour 6 mois ça va, c’est du presque gratuit ça, non?) et pour finir, le FTP (file transfert protocole) Filezilla, sans ça le site reste sur mon ordi, dommage qu’un tel chef-d’oeuvre ne puisse pas être vu par le monde entier, qui n’attend que ça!

 Voilà donc la chose faite et créée, envoyée par le ftp à l’hébergeur et ….. rien ne va plus, mon site n’apparait pas en ligne!

 Je suis un peu triste, déçue, avec l’impression d’avoir bien fait tout ce qu’il fallait … et ben non! Je me suis plantée quelque part! Mais où?

  Je me suis bien sagement inscrite sur un forum d’aide, posée ma petite question, maintenant il ne me reste qu’a attendre qu’un spécialiste me corrige.

  Voilà qui est dit pour aujourd’hui, je vous souhaite un bon début de semaine ;o)

 

le massacre de mon ordi

l’explosion de l’écran!

le PC de l’homme

Heureusement, le PC de l’homme m’a permis de rester en contact avec le monde du web!

Le cadeau

Mon nouveau jouet ;o)



Asclepiade et Asclepios

18 09 2008

Dans la mythologie grecque, Asclépios est dans l’épopée homérique un héros thessalien puis, à l’époque classique, le dieu de la médecine. Fils d’Appollon, il meurt foudroyé par Zeus pour avoir réssuscité les morts.

Son principal lieu de culte est situé à Epidaure, où il guérit les pélerins par incubations. Il est invoqué dans le serment d’Hippocrate aux côtés de son père Appollon et de ses filles Hygie et Panacée. Il est l’ancêtre mythique des Asclépiades, une dynastie de médecins exerçant à Cos et Cnide, dont Hippocrate est le plus illustre membre.

Il correspond à l’Esculape romain (de même étymologie) et à l’Imhotep égyptien. Son attribut principal est le caducée, un baton autour duquel s’enroule un serpent, aujourd’hui le symbole de la médecine.

De son nom dérive celui des Asclépiades, qui désignent ses fils Machaon et Podalire, puis la famille noble  qui prétend en descendre, et par extension l’ensemble des médecins.

Asclépiade est également un nom de personne porté notamment par le poète alexandrin Asclépiade de Samos ou encore le medecin Asclépiade de Bithynie.

Les Grecs donnent le nom d’asklepias (herbe d’Asclépios) à différente plantes aux vertus médicinales, dont le dompte-venin officinal (Vincetoxicum hirundinaria). À l’époque moderne, Carl von Linné nomme la famille Asclepiadacae et le genre Asclepias en l’honneur du dieu. Extrait de Wikipedia

Maintenant je peux vous présenter mon Asclepias commune (Asclepias cornuti - Asclepias Syrica) appellé également herbe à perruches ou à la ouate. Famille des Asclepiadacée, bien sûr!

Attention la plante est toxique!

En juin 2008, boutons et début de floraisons.

asclépia syriaca cornuti en juin

En juillet/début août 2008

asclépia syriaca cornuti juillet                          asclépia syriaca cornuti juillet/aout

La finale en septembre: les fruits

asclépia syriaca cornuti septembre      asclépia syriaca cornuti septembre

Une idée déco!

asclépia syriaca cornuti fruit



Evolution entre 2004 et 2008

6 07 2008

En quelques photos et en 4 ans voilà l’évolution du jardin.

 

  • La pergola

la pergola en 2004

la pergola en 2004, nous venons d’y planter un très joli rosier grimpant à petites fleurs

 

pergola en 2008

En 2008, elle a perdu son toit mais elle s’est couverte d’une multitude de petites roses

pergola 2008-2

Vue de côté.

 

 

  • La serre

La serre

 

La serre fraichement installée une décoration sur le côté s’imposait, “un arbre à pots” de plantes aromatiques est rapidement fabriqué, un laurier sauce planté et quelques pots de plantes de saison donne tout de suite le ton.

 

la serre 2008

 

La déco s’est transformée en plate-bande, le laurier (laurus nobilis) a bien grandi malgré une taille régulière (pour la cuisine bien sûr!). Une plante curry (ellychrisum ) a été planté et sur la droite c’est de la menthe qui s’est bien installée.

Que de parfums!

 

 

  • Une rivière

rivière 2005

 

Une rivière dans notre jardin, un vieux rêve que nous avons réalisé en 2005 et démonté en 2007. Elle réapparaitra peut-être un jour mais à une autre place.

Nous nous sommes rendu compte, un peu tard, que sous le magnolia c’était très joli mais impossible à gérer (trop d’ombre et l’automne les feuilles envahissent )

 

 

  • plate-bande

plate-bande 2004

 

Voici une plate-bande qui fut difficile à créer, sous la terrasse, plein sud , une mauvaise terre. Le mur de la terrasse est recouvert d’une vigne vierge (Parthenocissus) de 68 ans (pas mal, hein!). A gauche un saule (Hakuro-Nishiki) à côté 2 genêts (cytisus) 1 rouge foncé et 1 bicolore jaune et rouge (qui se fondent en 1 seule) ensuite des hémérocales jaunes et à l’arrière un hibiscus d’hiver mauve ( Hibiscus syriacus) .

genet au printemps

Printemps 2008, les genêts ne font plus qu’un et les fleurs s’installent pour l’été.

 

genêt

Et bien, ça pousse !

Le saule Hakuro-Nishiki à bien grandit et illumine la plate-bande, les genêts viennent d’être taillés (après la floraison) pour éviter qu’ils se dégarnissent aux pieds.

 

jardin 2008

 

On ne voit plus les hémérocalles tellement les genêts ont grandi, un rosier à petites fleurs qui se trouvait au nord de la maison a trouvé une meilleure place entre l’hibiscus et des lis oranges. Un autre hibiscus (cadeau d’Angelika). Devant 2 bouquets de vivaces grises aux fleurs mauves (je ne me rappelle plus le nom…si quelqu’un peut m’aider;o)) et à droite au pied d’un forsythia, j’ai planté des asters bleues qui reviennent chaque années (elles sont soutenues par des anneaux en metal).

Je te disais - si personne ne t’a déjà donné la réponse à ce sujet - que tes plantes vivaces grises à fleurs violettes sont des stachys lanata ou oreille d’ours. Merci Isadora ;)

 







Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 61 articles | blog Gratuit | Abus?